Abdelaziz Belkhadem : «Saadani n’a qu’à se soumettre aux urnes»

24 يونيو, 2014 09:00 ص

13 0

-Vous participez à la session du comité central du parti. Allez-vous vous porter candidat, de nouveau, au poste de secrétaire général du FLN ?

La seule exigence que j’estime importante est celle qui mène au retour au processus démocratique légitimant les instances du parti. Pour le moment, il est très important de relégitimer les instances du FLN. Cela passe par le retour aux urnes. Par la suite, si les membres du comité central veulent que je revienne à la responsabilité du FLN, je ne vois pas d’inconvénient à cela. Le plus important est l’intérêt du parti. Puis, tout doit passer par les urnes.

La seule exigence que j’estime importante est celle qui mène au retour au processus démocratique légitimant les instances du parti. Pour le moment, il est très important de relégitimer les instances du FLN. Cela passe par le retour aux urnes.

-Pourtant, la direction actuelle n’a pas inscrit à l’ordre du jour l’élection du secrétaire général. Comment allez-vous procéder pour faire figurer ce point dans l’agenda du CC ?

Le comité central du FLN est souverain. C’est aux membres de cette instance de déterminer les points qui à inscrire à l’ordre du jour. L’introduction de cette question de la légitimation des instances du parti revient donc au comité central. Il est évident que si la majorité des membres du CC ne sont pas d’accord pour le retour aux urnes, je vais me soumettre au choix. Par contre, je crains que le comité central ne soit noyé par des personnes étrangères à cette instance. C’est pourquoi je demande de vérifier l’authenticité des présents par un appel nominal pour éviter toute interprétation.

-Certains militants indiquent que vous avez reçu le feu vert du président de la République pour la reconquête de la direction du FLN. Qu’en est-il ?

Je rappelle que cette question doit être traitée à l’intérieur du comité central. Il n’y a donc aucune interférence au travail de cette instance. Seuls les membres du comité central peuvent décider. Ma seule motivation est de redonner au FLN son lustre d’antan et de le remettre sur la voie de la légitimité. Cette situation a trop duré. Et si l’actuel secrétaire général (Saadani, ndlr) sent qu’il a un déficit de légitimité, il n’a qu’à se soumettre au verdict des urnes. Je ne demande ni plus ni moins.

مصدر: elwatan.com

إلى صفحة الفئة

Loading...