Comboriu, entre plage et shopping

29 يونيو, 2014 09:00 ص

27 0

Comboriu, entre plage et shopping

Comboriu est une ville du littoral sud-est brésilien. C’est une station balnéaire connue surtout pour ses plages. Actuellement, cette localité accueille près de 2000 supporters algériens. Ces derniers ont vite pris leurs repères à Comboriu, dont l’avenue principale, «avenue Brazil» est une artère très commerçante.

Si la ville est habitée par moins de 100 000 âmes, elle accueille, durant la haute saison, de décembre à avril, près d’un million de touristes. C’est pourquoi au niveau de tout le littoral de la localité, il n’y a que des hôtels, restaurants et commerces. Beaucoup de supporters algériens ont profité de leur présence sur place pour faire des courses. Les commerçants de Comboriu, sentant probablement les bonnes affaires, ont majoritairement affiché des «promotions». Il y a eu des réductions allant jusqu’à 70%. Le tout est de ne pas laisser filer un «touriste algérien» sortir du magasin sans qu’il ait emporté avec lui un article. Certains d’entre eux, pour attirer le maximum de clients, ont accroché le drapeau algérien sur les devantures de leurs boutiques.

D’autant plus que c’est la basse saison actuellement au Brésil. Donc, une aubaine à ne pas rater pour ces commerçants. «On a trouvé de très bonnes offres. Il y a de la bonne marchandise, surtout les produits fabriqués localement. J’ai pris des vêtements et chaussures pour toute ma famille», nous dit Djallal, un quadragénaire d’Alger. Pour beaucoup d’entre eux, leur présence à Comboriu est une bonne occasion surtout que la fête de l’Aïd El Fitr approche. Rien à voir avec la précédente ville où les Algériens ont logé, en l’occurrence Gramado, située à près de 100 km de Porto Alegre.

Cette dernière, qui fait dans l’écotourisme, est une localité destinée au tourisme haut de gamme. Les prix des articles proposés à la vente sont très élevés, ceci parce qu’il n’y a en général que des produits de marque. Aussi, même si les supporters des Verts ont dû parcourir près de 200 km, vendredi dernier, pour arriver à Curitiba, où devait se joueur le match Algérie-Russie, il n’en demeure pas moins finalement que le coin a été apprécié par plus d’un.

Comboriu est une ville à très forte densité d’immeubles. Sur la bande côtière, il n’y a presque plus d’espace. D’anciens immeubles très hauts collés à de nouveaux en chantier, tout aussi haut, forment les quartiers de la localité. Des immeubles qui atteignent les 30 étages dans certains cas. Et il n’y a sur place que des hôtels, centres d’affaires et commerciaux ainsi que des résidences chics. Parallèlement à l’avenue Brazil, il y a l’avenue Atlantica qui donne sur la mer. Là, c’est Copacabana de Rio de Janeiro qui est reproduit. D’ailleurs même le nom de l’avenue (Atlantica) est le même. Il y a la même architecture avec le même pavé sur le trottoir de la plage.

La Praia central (plage centrale) est une Copacabana en plus petit. Dès le premier jour de leur arrivée sur place, les Algériens étaient nombreux à parcourir ce littoral. Comme c’est la basse saison, il n’y a pas trop de monde. Mais, les restaurants et autres établissements sont ouverts jusqu’à une heure tardive de la nuit. «Durant la haute saison, il est très difficile d’avoir une chambre dans un hôtel ici. Tous les établissements affichent complet. Ceux qui veulent y passer des vacances réservent leurs chambres dès maintenant.

Même dans les restaurants, pour dîner, il y a foule», nous dira un employé d’une agence de voyages française exerçant sur place. En somme, Comboriu est un coin très prisé par les touristes, brésiliens notamment, puisque le tourisme local représente la plus grande part du marché dans le tourisme brésilien. Et c’est là où a été établi le camp de base des supporters algériens qui se sont rendus au Brésil pour suivre les matchs de la sélection national en cette Coupe du monde.

مصدر: elwatan.com

إلى صفحة الفئة

Loading...