«La rationalité contre la fantaisie et l’audace»

29 يونيو, 2014 09:00 ص

25 0

A la veille du match qui opposera les Verts à l’équipe de son pays, le correspondant pour la Méditerranée de la Radio télévision publique allemande (ARD), Karl Hoffmann, revient sur le «match de la honte» de 1982. Il nous décrit également le sentiment de ses compatriotes qui attendent ce «surprenant défi» avec une curiosité croissante.

- Plus de 32 ans après le «Schande von Gijón» (la honte de Gijòn) qui a éclaboussé l’histoire du football allemand, quel est l’état d’âme de vos supporters à la veille du match Algérie-Allemagne ?

Les Allemands éprouvent du respect pour ce que l’équipe algérienne a réussi à accomplir jusqu’à présent dans ce Mondial. Ils estiment que c’est une équipe de grande valeur et qui a certainement des possibilités pour continuer. En Allemagne, on parle encore de la «honte de Gijòn», mais les supporters d’aujourd’hui considèrent que c’est de l’histoire ancienne. Pour eux, c’était il y a très longtemps. Les jeunes ont une autre perception du football. On ne peut pas dire que les Allemands éprouvent encore de la honte à ce propos. Et l’équipe algérienne plaît à beaucoup ; ils voient dans ce match un défi insolite et sont très curieux de l’issue.

C’est la découverte de ce Mondial, la véritable surprise. Ces membres sont des jeunes qui représentent le nouveau football et la nouvelle génération d’Algériens. Nés en France où ailleurs, ils pratiquent un jeu moderne, ouvert, courageux. Ils inspirent un respect dû et mérité. Beaucoup d’équipes ont déçu dans ce Mondial, mais ce n’est pas le cas de l’Algérie, qui peut faire davantage.

C’est la découverte de ce Mondial, la véritable surprise. Ces membres sont des jeunes qui représentent le nouveau football et la nouvelle génération d’Algériens. Nés en France où ailleurs, ils pratiquent un jeu moderne, ouvert, courageux. Ils inspirent un respect dû et mérité.

On peut dire qu’il est devenu très célèbre grâce à l’équipe d’Algérie. Il a eu une phrase qui a beaucoup plu aux Allemands : «Nous sommes une petite équipe et les Allemands jouent un grand football.» Cette reconnaissance de la qualité de l’adversaire a été appréciée. Il n’a pas exprimé un sentiment de revanche ou de défi. Il voulait peut-être dire que ce sera la bataille entre la rationalité et la fantaisie.

Elle pourrait parfois commettre l’erreur de sous-estimer l’adversaire. Les Verts ont comme avantage le fait de pratiquer un football empreint d’esprit combatif et d’audace, ajouté à la fougue de la jeunesse. Et il n’y a pas que le jeu dans le football, parfois la chance aussi change la donne.

Je sais que vous avez supporté l’Algérie durant le premier tour, car c’est un pays que vous aimez. Demain, le nationalisme allemand prendra-t-il le dessus ?

Je ne suis pas très nationaliste, étant quelqu’un qui a vécu un peu partout. Je supporterai celui qui jouera le mieux. L’Algérie exhale une fierté dans son jeu qui me plaît. Même si je dois dire, malheureusement, qu’il est plus probable que ce soit l’Allemagne qui remportera le match...

مصدر: elwatan.com

إلى صفحة الفئة

Loading...